Investissement de 1, 28 milliard de dollars en faveur du développement économique des régions

Le Gouvernement du Québec est fier d’affirmer que vingt-deux mois après son lancement, la Stratégie maritime du Québec poursuit dans la voie du succès, avec la confirmation de 187 initiatives et projets dans différentes régions du Québec et des investissements totalisant près de 1,28 milliard de dollars.

Le ministre délégué aux Affaires maritimes, Jean D’Amour, s’est réjoui de ces chiffres et du fait que ces initiatives aient cours dans quinze régions du Québec. Il a également souligné que cela permettait d’entrevoir la création ou le maintien de plus de 7 000 emplois directs et indirects, selon une récente estimation de l’Institut de la statistique du Québec, plaçant ainsi le Québec en très bonne position d’atteindre son objectif de 30 000 emplois créés ou maintenus à l’horizon 2030 de la Stratégie.

De ces 1,28 milliard de dollars, 323,9 millions proviennent du Gouvernement du Québec. Les autres investissements proviennent du gouvernement fédéral (396,7 M$) ainsi que des partenaires privés (276,1 M$) et d’autres sources diverses (234,5 M$). Les initiatives confirmées couvrent différents secteurs du domaine maritime, soit le tourisme, le transport, les pêches et l’aquaculture, l’innovation ainsi que l’environnement, l’industrie et l’énergie.

Parmi les réalisations ayant cours dans le cadre de la Stratégie maritime, mentionnons la mise en place de diverses enveloppes de soutien financier pour des chantiers touristiques, logistiques et portuaires, dont plusieurs initiatives pour l’implantation de seize zones industrialo-portuaires d’un bout à l’autre du Saint-Laurent ainsi qu’à Saguenay, pour la création du Réseau Québec maritime, qui rassemble les forces vives en recherche et en innovation dans le domaine maritime, et de l’Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur maritime, ainsi que pour le développement de la filière québécoise des biotechnologies marines.

Les régions, grandes gagnantes du succès de la Stratégie

Le ministre a tenu à souligner que les régions du Québec s’illustrent particulièrement dans ce bilan positif de la Stratégie. Par exemple : pas moins de 31 initiatives ont cours dans la région du Bas-Saint-Laurent, dont l’acquisition d’un nouveau navire de croisières par Investissements Navimex et le financement du Centre de recherche sur les biotechnologies marines de Rimouski; 52 en Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, dont la modernisation de l’entreprise Fermes marines du Québec et de sa société affiliée, Fermes marines de Gaspé, ainsi que le projet d’amélioration des installations portuaires à Cap-aux-meules aux Îles-de-la-Madeleine; 9 en Mauricie, dont la mise en place d’un terminal multifonctionnel à Trois-Rivières et le réaménagement du navire MS Jacques-Cartier pour des croisières fluviales et maritimes sur le Saint-Laurent; 21 sur la Côte-Nord, dont la certification internationale par Marine Stewardship Council du crabe des neiges de la Côte-Nord et l’acquisition de deux bateaux-excursion pour l’entreprise Les croisières du capitaine, à Sept-Îles; et 17 initiatives dans la région de Montréal, dont l’aménagement du terminal à conteneurs dans le secteur Viau afin d’augmenter de 450 000 conteneurs la capacité de manutention au port de Montréal, ainsi que le projet de réhabilitation de la gare maritime et de la jetée Alexandra

Citation :

« Depuis son lancement, partout où nous sommes allés la présenter, la Stratégie maritime a connu un accueil très positif, que ce soit à l’échelle du Québec ou à l’international. Maintenant, grâce à la mobilisation et au savoir-faire de tous les acteurs du milieu, cet enthousiasme se traduit par des actions concrètes qui viennent propulser le Québec maritime encore plus loin, réaffirmant la place du Québec comme lieu incontournable pour ceux qui veulent faire des affaires en Amérique du Nord. Mais le plus important est que ce succès se traduit par des retombées sur les plans de l’économie et de l’emploi sur l’ensemble du territoire québécois, et ce, malgré l’incertitude économique ressentie sur la scène internationale. Je suis convaincu que ce succès se poursuivra pour les prochaines années, au moins jusqu’en 2030, au bénéfice des Québécoises et des Québécois. »

Jean D’Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes

Source : https://strategiemaritime.gouv.qc.ca/publications/investissements-de-128-milliard-de-dollars-en-faveur-du-developpement-economique-des-regions/

3,66 M$ au Centre de recherche en biotechnologies marines : rendre la recherche et le savoir accessibles pour que nos entreprises innovent

Le Gouvernement du Québec annonce une aide financière de près de 3,66 millions de dollars sur trois ans au Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM):
1,8 million de dollars du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) pour soutenir le CRBM dans la poursuite de ses activités;
  • 1,2 million de dollars du MESI pour soutenir la réalisation de deux projets spécifiques de recherche qui seront réalisés en partenariat avec des entreprises privées :
  • Une première plateforme canadienne d’essais pour tester et développer de nouveaux produits antimicrobiens à base de produits marins;
  • L’élaboration d’outils et de stratégies pour développer et promouvoir davantage les produits provenant de la transformation des biomasses marines du Québec.
  • 660 000 $ du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) pour la réalisation de projets de valorisation des produits marins.
Citations :

« En juin 2015, nous avons lancé la toute première Stratégie maritime de l’histoire du Québec afin de tirer pleinement et durablement profit de notre grand potentiel maritime. Notre objectif : voir se multiplier les initiatives créatrices d’emplois et les occasions d’affaires. En soutenant le CRBM dans ses activités, nous contribuons à faire avancer des projets de recherche et de développement permettant à nos entreprises d’élaborer des produits encore plus compétitifs et innovants. »

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

« La région du Bas-Saint-Laurent est reconnue pour son expertise dans le secteur des biotechnologies marines, et le CRBM y contribue sans contredit. Soutenir la croissance et l’essor de cette filière fait partie des priorités du Gouvernement du Québec, notamment dans le cadre de la Stratégie maritime du Québec. »

Jean D’Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

« Pour développer ensemble le plein potentiel du Saint-Laurent, nous devons notamment miser sur la recherche et l’innovation, ce que le CRBM a bien compris. Les projets de recherche annoncés aujourd’hui permettent l’accroissement des connaissances scientifiques dans le secteur des biotechnologies marines. »

Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

« Au Québec, l’industrie de la transformation des produits marins génère annuellement plus de 15 000 tonnes métriques de biomasse marine. C’est donc avec enthousiasme que nous soutenons les projets de recherche du CRBM, qui permettront, entre autres, une meilleure utilisation de cette biomasse par les entreprises du Bas-Saint-Laurent et de partout ailleurs au Québec. »

Laurent Lessard, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports et ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation

Faits saillants :

 

Sources :
Harold Fortin
Porte-parole et directeur des communications du premier ministre
Cabinet du premier ministre du Québec
Tél. : 418 643-5321Marc Lapointe
Attaché de presse
Cabinet du ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas‑Saint‑Laurent
Tél. : 418 691‑5650

Cynthia St-Hilaire
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique
Tél. : 418 691-5650

Information :
Jean‑Pierre D’Auteuil
Responsable des relations médias
Direction des communications
Ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation
Tél. : 418 691‑5698, poste 4868
Cell. : 418 559-0710Sources :
Mathieu Gaudreault
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Transports,
de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre‑du‑Québec
Tél. : 418 643‑7295

 

La Fondation J.A. DeSève réitère son appui à la Fondation du CRBM

La Fondation du Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM) tient à souligner l’appui de 25 000 $ reçue de la Fondation J.A. DeSève.En effet, la Fondation J.A. DeSève offre, pour une deuxième année consécutive, un soutien de 25 000 $ à la Fondation du CRBM afin de poursuivre les travaux de recherche d’un projet innovateur en santé; CRBM-75 – Le Saint-Laurent pour la médecine personnalisée.

Ce projet, d’une durée de trois ans (2015-2018), est issu du programme régional de recherche du CRBM portant sur les biomolécules marines issues du fleuve Saint-Laurent ayant démontré de fortes propriétés anti-cancer. Le projet CRBM-75 – Le Saint-Laurent pour la médecine personnalisée entame sa deuxième année de réalisation. Il vise la création d’un produit qui pourra intervenir dans le traitement du cancer colorectal résistant à la chimiothérapie.

Comme le mentionne Guy Viel, directeur général du CRBM et de sa Fondation, « l’appui de la Fondation J.A. DeSève vient nous confirmer que notre programme de recherche régional, fort de notre expertise en biotechnologies marines, souligne un intérêt grandissant face à l’immense potentiel des molécules provenant d’un écosystème marin extraordinaire et encore peu connu, le fleuve Saint-Laurent.»

Actuellement, la Fondation du CRBM soutient deux principaux axes de recherche en santé humaine soit d’explorer et d’identifier le potentiel de la biomasse marine québécoise ainsi que de participer au développement de la médecine personnalisée en région. Ces axes de recherche visent différents travaux tels que la poursuite du développement d’une librairie d’extraits marins, l’identification et l’analyse des extraits d’intérêt majeur, le développement d’analyses diagnostiques en collaboration avec le Centre hospitalier régional de Rimouski et la valorisation des extraits marins dans le secteur de la médecine personnalisée.

À propos de la Fondation J.A. DeSève

Fondée en 1966 à Montréal, la Fondation J.A. DeSève poursuit les objectifs qui furent fixés par son fondateur, Monsieur Joseph Alexandre DeSève. Ces objectifs sont la distribution de donations dans la province de Québec « à des œuvres de charité, de bienfaisance, d’éducation, d’assistance sociale, de recherches scientifiques y compris la recherche médicale et sociale. » D’une façon générale et permanente, les fiduciaires de la Fondation recherchent prioritairement à appuyer des organismes qui par leurs activités, leur apport en aide sociale, éducation, science ou soins hospitaliers, font bénéficier directement leurs concitoyens de leur profond engagement.

À propos de la Fondation du Centre de recherche sur les biotechnologies marines

En 2006, la Fondation du CRBM a été mise sur pied pour soutenir les activités du Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM), une initiative née de l’Association du cancer de l’Est du Québec (ACEQ), de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et son Institut des sciences de la mer (ISMER). Reconnue comme un organisme de bienfaisance, la Fondation a pour objectifs de soutenir les activités scientifiques du CRBM dans les applications du secteur de la santé des biotechnologies marines dont la prévention, le dépistage et le traitement du cancer, l’achat d’équipements de recherche et développement hautement spécialisés et le soutien de jeunes chercheurs par des bourses d’essaimage favorisant la création d’entreprises.

Source :
Karen Arsenault
Agente de développement au CRBM
418 723-2726, poste 143
karen_arsenault@crbm-mbrc.com

Un conseil d’administration renouvelé pour soutenir le développement du CRBM et en appui à la Stratégie maritime du Québec

Le Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM) a tenu son assemblée générale le 22 juin 2016 à Rimouski. À cette occasion, les membres du conseil d’administration du CRBM ont été renouvelés.

Conformément au statut en vigueur, le conseil d’administration du CRBM est constitué d’un maximum de 11 membres votants issus du monde des affaires, de la formation et de la recherche en lien avec les biotechnologies marines. Les représentants proviennent des secteurs de la transformation des produits de la pêche, des cosmétiques, des nutraceutiques, de l’éducation, du biomédical et du développement économique. Au sein du conseil sont élus un président, deux vice-présidents, un trésorier et un secrétaire. Il nous fait donc plaisir de vous communiquer la composition du conseil d’administration du CRBM pour l’année 2016-2017.

  • M. Georges Levesque, président, médecin hémato-oncologue, Centre hospitalier régional de Rimouski;
  • Mme Ariane Plourde, vice-présidente, directrice de l’ISMER (UQAR);
  • M. Hugues St-Pierre, vice-président, MAXAB, ex-président et ex-chef de la direction, TELUS Québec;
  • M. Jean-Pierre Ouellet, trésorier, recteur de l’UQAR;
  • M. Daniel Bénéteau, secrétaire, ex-vice-recteur administration (UQAR), président du CA de l’Association du cancer de l’Est du Québec (ACEQ);
  • M. Daniel Gagnon, directeur des services financiers, Société de promotion économique de Rimouski (SOPER);
  • M. Yves de Lafontaine, directeur régional des sciences, Institut Maurice-Lamontage, Pêches et Océan Canada.
  • M. Pascal Noël, président directeur général, Les Pêcheries Marinard Ltée;
  • M. Gilles Desjardins, président directeur général, Océan NutraSciences;
  • M. Yves Bellefleur, Président, GYVES Marketing International;
  • M. Pierre Lortie, conseiller principal, Dentons.
Le conseil d’administration du CRBM est accompagné de personnes ressources dont Mme Lucie Beaulieu, directrice de portefeuille pour Investissement Québec, Mme Julie Boyer, conseillère en innovation du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) et M. Daniel Mailly, conseiller en technologies stratégiques du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI).

Dr Georges Levesque a été à nouveau élu président du conseil d’administration, un poste qu’il occupe depuis le premier conseil d’administration du CRBM en 2002.

Les membres du conseil d’administration et la direction générale du CRBM profitent de l’occasion pour remercier chaleureusement les membres sortant pour leur engagement soutenu envers le CRBM et leur participation au développement de la corporation, soit depuis 2002, M. Serge Demers, ex-directeur de l’ISMER(UQAR), M. Pierre Talbot, vice-président Innovation chez Premier Tech; depuis 2010, M. Patrice Dionne, président directeur général d’InnoVactiv et M. Sylvain Lafrance, directeur général d‘Innovation maritime; et depuis 2014, M. Henry Clapperton, directeur des achats, Whitecap Seafoods International.

À propos du Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM)

Le CRBM est un centre de recherche situé à Rimouski qui est membre de Technopole maritime du Québec (TMQ). Le CRBM a pour mission de supporter la croissance de la filière des biotechnologies marines par des activités de recherche appliquée, de développement et de transfert industriel, notamment pour le secteur des sciences de la vie. Le Centre est un allié pour de nombreuses entreprises innovatrices car il soutient l’implantation de solutions industrielles intégrant les pratiques du développement durable.

Pour de plus amples renseignements :
Site Web du CRBM : www.crbm-mbrc.com

Source :
Karen Arsenault
Agente de développement
Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM)
Tél. : 418-723-2726, poste 143
karen_arsenault@crbm-mbrc.com

Un vent de changement au conseil d’administration de la Fondation du CRBM

Le conseil d’administration de la Fondation du Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM) s’est renouvelé et a accueilli plusieurs nouveaux membres dans ses rangs.

Ces nouveaux membres sont Mmes Reine Cloutier, Mme Carole N. Côté, M. Nelson Charette et M. Michel Villeneuve.

Les officiers du conseil d’administration sont demeurés en poste ; M. Georges Levesque, président, M. Alexander Reford, vice-président et M. François Chevalier, secrétaire-trésorier.

L’assemblée générale du 25 février dernier a principalement permis aux membres présents de cibler les prochaines actions pour soutenir le développement de la Fondation du CRBM.

À l’issue de cette rencontre, les membres du conseil d’administration sont déterminés à faire croître  la visibilité de la Fondation du CRBM dans son milieu ainsi qu’auprès de différentes organisations donatrices. En effet, comme tout organisme de bienfaisance, la Fondation du CRBM travaille à la recherche continue de fonds, lesquels  sont nécessaires pour soutenir le développement de la recherche en biotechnologies marines.

Les membres du conseil d’administration de la Fondation du CRBM sont conscients des défis à relever et sont entièrement convaincus du bien-fondé des activités soutenues par la Fondation.

À cet effet, M. Georges Levesque, président du conseil d’administration souligne que « les installations de pointe et le haut niveau d’expertises scientifiques du CRBM favorisent la création de projets de recherche innovateurs ici même dans notre région. La Fondation du CRBM a déjà permis plusieurs réalisations scientifiques importantes, telle qu’une librairie d’extraits marins, un projet de recherche portant sur les omega-3 et le cancer ou encore la mise en place d’une plateforme de criblage anti-cancer et anti-inflammatoire. Toutes ces réalisations sont déterminantes pour le développement de la recherche en santé et elles doivent leur avancement au soutien offert par la Fondation du CRBM. »

Finalement, les membres de la Fondation du CRBM profitent de l’occasion pour remercier les membres sortant du conseil d’administration, soit M. Serge Demers, M. Paul-André Lavoie, M. Hugues St-Pierre et M. Roger Desrosiers, pour leur implication  au cours des dernières années pour la Fondation du CRBM.

À propos de la Fondation du CRBM

En 2006, la Fondation du CRBM a été mise sur pied pour soutenir les activités du Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM), une initiative née de l’Association du cancer de l’Est du Québec (ACEQ), de l’Université du Québec à Rimouski et son Institut des sciences de la mer (ISMER). Reconnue comme un organisme de bienfaisance, la Fondation a pour objectifs de soutenir les activités scientifiques du CRBM en lien avec la prévention, le dépistage et le traitement du cancer, l’achat d’équipements de recherche et développement hautement spécialisés et le soutien de jeunes chercheurs par des bourses d’essaimage favorisant la création d’entreprises.

Actuellement, la Fondation soutient deux principaux axes de recherche en santé humaine soit  d’explorer et d’identifier le potentiel de la biomasse marine québécoise ainsi que de participer au développement de la médecine personnalisée en région. Ces axes de recherche visent différents travaux telles que la poursuite du développement de la librairie d’extraits marins, l’identification et l’analyse des extraits d’intérêt majeur, le développement d’analyses diagnostiques en collaboration avec le centre hospitalier régional de Rimouski et la valorisation des extraits marins dans le secteur de la médecine personnalisée.

Pour de plus amples renseignements :
Site Web du CRBM et de sa Fondation : www.crbm-mbrc.com

Source : Karen Arsenault
Agente de développement
Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM)
Tél. : 418-723-2726, poste 143
karen_arsenault@crbm-mbrc.com

La Fondation du CRBM reçoit 20 000 $ de TELUS

La Fondation du Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM) annonce qu’elle reçoit un don de 20 000 $ du Comité d’investissement communautaire de TELUS à Rimouski pour le projet « CRBM-75 – Le Saint-Laurent pour la médecine personnalisée ».

Plus précisément, cet appui financier permettra de soutenir les recherches de la Fondation en lien avec le potentiel anti-cancéreux du CRBM-75, qui est un extrait issu de la biomasse marine du Saint-Laurent. Le projet vise la création d’un produit innovant pouvant intervenir dans le traitement du cancer colorectal résistant à la chimiothérapie.

« Le développement du projet découle directement de travaux de recherche antérieurs soutenus par nos grands donateurs tel que TELUS », mentionne Guy Viel, directeur général du CRBM et de sa Fondation.  « Dès 2008, nous avons débuté des activités de recherche orientées vers l’identification du potentiel anti-cancéreux et anti-inflammatoire de certains extraits issues de la biomasse marine du Saint-Laurent. L’identification de l’extrait CRBM-75 pourrait avoir un imapct positif et majeur dans le traitement du cancer et pour la santé. »

La première phase de recherche du projet débutée l’an dernier a déjà permis à la jeune équipe scientifique du CRBM de confirmer leur hypothèse : le nouvel extrait a bel et bien une activité complémentaire à celles de certaines molécules médicales utilisées en chimiothérapie.

« Avec les résultats prometteurs issus de nos recherches, nous allons maintenant passer à une autre étape et réaliser des travaux qui nous permettrons d’identifier avec précision les effets biologiques des molécules provenant de l’extrait CRBM-75 », souligne le responsable scientifique du projet, Amine Badri, chercheur en biologie moléculaire et directeur de la recherche et développement en biotechnologies au CRBM. « Il s’agit d’une étape déterminante de notre projet qui nous permettra d’identifier l’efficacité de cet extrait à valeur ajouté dans un cadre de recherches pré-cliniques.»

« Depuis 2008, TELUS a remis plus de 130 000 $ à la Fondation du CRBM pour appuyer l’industrie des biotechnologies marines qui est très importante pour le développement économique du Bas-Saint-Laurent », souligne Camille LeBlanc, président du Comité d’investissement communautaire de TELUS à Rimouski. « Nous croyons que les découvertes locales, ici même à Rimouski, peuvent avoir une incidence importance et positive pour la santé et le traitement du cancer partout dans le monde. Nous avons fait de la santé une priorité d’entreprise, et il est important pour nous d’appuyer des projets et d’offrir des technologies qui auront un impact positif la santé des générations futures. »

Le projet « CRBM-75 – Le Saint-Laurent pour la médecine personnalisée » est issu du programme régional de recherche sur le cancer du CRBM et s’appuie sur un budget de réalisation total évalué à plus de 600 000 $ sur une période de trois ans.

À propos de la Fondation du Centre de recherche sur les biotechnologies marines

En 2006, la Fondation du CRBM a été mise sur pied pour soutenir les activités du Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM), une initiative née de l’Association du cancer de l’Est du Québec (ACEQ), de l’Université du Québec à Rimouski et son Institut des sciences de la mer (ISMER). Reconnue comme un organisme de bienfaisance, la Fondation a pour objectifs de soutenir les activités scientifiques du CRBM dans les applications du secteur de la santé des biotechnologies marines dont la prévention, le dépistage et le traitement du cancer, l’achat d’équipements de recherche et développement hautement spécialisés et le soutien de jeunes chercheurs par des bourses d’essaimage favorisant la création d’entreprises.

Source :
Karen Arsenault
Agente de développement au CRBM
418 723-2726, poste 143
karen_arsenault@crbm-mbrc.com
www.crbm-mbrc.com

Jacinthe Beaulieu
Relations médias de TELUS
418 318-6102
jacinthe.beaulieu@telus.com
www.telus.com

La Caisse Desjardins de Rimouski appuie la recherche en biotechnologies marines dans la région

La Caisse Desjardins de Rimouski offre de nouveau son soutien à la Fondation du Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM). En effet, le Fonds d’aide au développement du milieu de la Caisse Desjardins de Rimouski a fait don de 70 000 $ à la Fondation du CRBM afin de poursuivre les travaux de recherche d’un projet innovateur; CRBM-75 – Le Saint-Laurent pour la médecine personnalisée.
Le projet, d’une durée de trois ans (2015-2018), est issu du programme régional de recherche sur le cancer du CRBM qui vise entre autres à identifier des molécules marines curatives provenant de la biomasse du fleuve Saint-Laurent et à étudier leurs mécanismes d’action sur les cellules cancéreuses humaines.

Le projet CRBM-75 – Le Saint-Laurent pour la médecine personnalisée vise la création d’un produit qui pourra intervenir dans le traitement du cancer colorectal résistant à la chimiothérapie. Selon le Dr Amine Badri, chercheur en biologie moléculaire et directeur de la recherche et développement (R-D) en biotechnologies au CRBM, qui supervise l’ensemble des travaux de recherche : « notre équipe a déterminé avec précision les différents degrés d’activités de l’extrait marin CRBM-75 sur des cellules cancéreuses du côlon maintenues en culture dans nos laboratoires. Cette étape essentielle de la recherche nous a permis de valider notre hypothèse : l’extrait CRBM-75 a bel et bien une activité complémentaire à celle de certaines molécules médicales utilisées en chimiothérapie et participe à éliminer les cellules cancéreuses ayant acquis une résistance aux traitements. »

M. Guy Viel, directeur général du CRBM et de sa Fondation souligne l’importance du soutien offert par les grands donateurs à la Fondation du CRBM : « l’implication de nos partenaires, tels que la Caisse Desjardins de Rimouski, est essentielle pour voir naître les résultats de cette recherche régionale très innovatrice. Le développement du CRBM-75 est un projet d’envergure qui nécessite l’appui du milieu avec un budget totalisant 600 000 $ pour la réalisation d’une deuxième phase de recherche. Actuellement, nous avons atteint près de 80 % de notre cible budgétaire pour soutenir la réalisation des différents travaux. »

Depuis 2004, la Caisse Desjardins de Rimouski a remis plus de 850 000 $ pour soutenir l’implantation du CRBM et permettre le développement de sa programmation scientifique dans le domaine des biotechnologies marines. Cette année, l’appui du Fonds d’aide au développement du milieu de la Caisse Desjardins de Rimouski favorisera le développement d’une recherche régionale originale sur la thématique de la valorisation des substances naturelles marines au service du développement de la médecine personnalisée.

À propos de la Caisse Desjardins de Rimouski

Avec un volume d’affaires de plus de 2 milliards de dollars, la Caisse Desjardins de Rimouski compte parmi les plus importantes caisses au Québec. S’appuyant sur la force de son réseau, le Mouvement Desjardins, ainsi que sur l’apport de ses filiales, elle offre toute une gamme de produits et services financiers à ses quelque 33 000 membres et clients. La Caisse Desjardins de Rimouski mise sur la compétence de plus de 100 employés et sur l’engagement de 19 dirigeants élus, tous issus du milieu. Plus de 8 millions de dollars ont été versés aux organismes de Rimouski depuis 2002 seulement par la Caisse de Rimouski, ce qui témoigne de son engagement sans pareil dans le milieu.

À propos de la Fondation du Centre de recherche sur les biotechnologies marines

En 2006, la Fondation du CRBM a été mise sur pied pour soutenir les activités du Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM), une initiative née de l’Association du cancer de l’Est du Québec (ACEQ), de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et son Institut des sciences de la mer (ISMER). Reconnue comme un organisme de bienfaisance, la Fondation a pour objectifs de soutenir les activités scientifiques du CRBM dans les applications du secteur de la santé des biotechnologies marines dont la prévention, le dépistage et le traitement du cancer, l’achat d’équipements de recherche et développement hautement spécialisés et le soutien de jeunes chercheurs par des bourses d’essaimage favorisant la création d’entreprises.

Actuellement, la Fondation soutient deux principaux axes de recherche en santé humaine soit d’explorer et d’identifier le potentiel de la biomasse marine québécoise ainsi que de participer au développement de la médecine personnalisée en région. Ces axes de recherche visent différents travaux tels que la poursuite du développement de la librairie d’extraits marins, l’identification et l’analyse des extraits d’intérêt majeur, le développement d’analyses diagnostiques en collaboration avec le Centre hospitalier régional de Rimouski et la valorisation des extraits marins dans le secteur de la médecine personnalisée.

Source :
Karen Arsenault
Agente de développement au CRBM
418 723-2726, poste 143
karen_arsenault@crbm-mbrc.com

Annie Thivierge
Directrice Communication, coopération et marketing
418 723-3368, poste 7191556
annie.thivierge@desjardins.com
www.desjardins.com/caisse-rimouski

Le développement international du CRBM est d’actualité

Le Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM) est à une étape de développement international, indique son directeur général Guy Viel. Fondé en 2004 et basé à Rimouski, Québec, le CRBM est en quête de du renouvellement de ses budgets à long terme de la part du gouvernement fédéral et provincial.

Depuis 12 ans, le Centre réalise ses différentes activités de recherche appliquée et orientée en fonction des besoins des entreprises selon 5 axes :

– La valorisation des algues marines et des végétaux marins.
– La valorisation des co-produits marins.
– L’exploitation des micro-organismes et des microalgues.
– Le développement et la validation de méthodes analytiques au niveau de la chimie et de la microbiologie pour appuyer l’ensemble des projets.
– La validation du développement de procédés industriels.

Sur ces axes, le CRBM a atteint plusieurs réalisations depuis sa fondation. Notamment le développement de produits avec des entreprises du secteur des sciences de la vie; la commercialisation de produits en lien avec la réglementation : «Nous soutenons des entreprises qui travaillent entre autres dans le domaine des algues et le développement d’un extrait marin d’une algue brune présente en grande quantité dans le golfe du Saint-Laurent», ajoute Guy Viel. «Nous visons la valorisation d’un extrait qui a des particularités intéressantes pour différentes applications en santé humaine.»

Le CRBM a également contribué à la création d’une entreprise dans le domaine des oméga-3 d’origine marine avec le chercheur Samuel Fortin qui avait fondé SCF Pharma. Cela a mené au dépôt de 10 brevets au CRBM, dont deux familles au Canada, aux États-Unis et à l’international. L’entreprise est actuellement dans les étapes de recherche clinique pour obtenir les preuves au niveau de l’humain. Outre les travaux au niveau des micro-organismes et des microalgues – des domaines en effervescence depuis quelques années, le CRBM a des projets de transformation de la moule bleue; dans le développement d’applications biotech dans le domaine de l’industrie sanitaire et l’obtention de biocarburant. «Nous sommes dans un contexte d’inscription de la technologie d’économie circulaire au niveau des entreprises», dit le patron du CRBM.
En quête de financement à long terme

Depuis 2004 jusqu’au 31 mars 2015, moment du dernier exercice, le Centre a obtenu plus de 21 M€ (31,5 M$ CAD). De ce montant, 40 à 46 % en moyenne des revenus ont été autogénérés en lien principalement avec le domaine privé. Le reste du 60 % des revenus vient des deux paliers de gouvernement tout particulièrement de la part du fédéral grâce au programme Développement économique Canada. Du côté de l’État québécois, ce sont les ministères de l’Économie et des Pêcheries qui allouent des fonds au CRBM qui fonctionne avec un budget annuel de 2 M€ (3 M$ CAD).

Cliquer pour écouter l’entrevue complète

Source :
Paul Therrien
Biotechfinances
www.eei-biotechfinances.com

BioMarine choisit Rimouski pour sa destination 2017!

La convention d’affaires BioMarine, plateforme internationale d’investissement dédiée aux bioressources marines a choisi la ville de Rimouski, Québec pour son édition 2017. Considérée comme un véritable catalyseur de l’économie bleue, BioMarine accueillera 400 chefs d’entreprises, investisseurs, scientifiques renommés, ministres et chefs d’Etat.  SAS le Prince Albert II de Monaco, Président d’honneur de l’Association internationale des clusters biomarine, a d’ores et déjà confirmé sa participation à cette édition importante; une première au Québec.

La convention se déroulera du 1er au 3 octobre 2017. Les thématiques abordées ainsi que les prestigieux partenaires industriels présents donneront un formidable écho au lancement de la stratégie maritime québécoise voulue et mise en place par le premier ministre Philippe Couillard.

Reprenant toutes les grandes thématiques liées aux développements des bioressources marines, cet événement unique et novateur se trouve au carrefour des priorités que Québec, le Canada et la Communauté Européenne ont identifié : utilisation optimale des bioressources, développement des biotechnologies marines et valorisation des emplois bleus de demain.

« C’est avec une réelle fierté que nous recevrons la Rencontre BioMarine à Rimouski en 2017. La tenue de cette activité à Rimouski constitue un événement majeur tant pour le Québec que pour le Canada et se veut le résultat d’efforts concertés entre les acteurs du milieu maritime rimouskois et québécois. Il s’agit d’une occasion unique de démontrer notre savoir-faire, dont la renommée rayonne désormais à l’échelle internationale. » note Monsieur Éric Forest, maire de Rimouski.

Le Québec possède des atouts incontournables pour le développement d’une économie bleue durable. Les nombreuses collaborations établies les années précédentes avec les pays participants à la convention permettent d’envisager le développement de relations commerciales florissantes, la mise en réseau avec des centres de recherche, et l’accueil d’entreprises étrangères dans la province.

« Québec est à mon sens le partenaire idéal pour de nombreuses régions maritimes autour de l’atlantique nord. La Norvège, le Portugal, la France, les îles Canaries, l’Écosse ont déjà affirmé vouloir renforcer les collaborations directes existantes » déclare Pierre Erwes le président de BioMarine, qui milite pour l’accélération des relations commerciales et institutionnelles directes entre ces régions marines.

L’édition 2016 de BioMarine aura lieu les 19,20 et 21 octobre prochain à Oslo, en Norvège. Nous espérons une forte présence québécoise à la convention pour entériner les relations bilatérales initiées depuis BioMarine 2014 à Cascais, Portugal. Le 21 octobre, la délégation québécoise recevra le drapeau de la ville d’Oslo, symbole de la passation de pouvoir d’une ville bleue à l’autre.

Source :
Pierre Erwes
Président exécutif
contact@biomarine.org
www.biomarine.org