Lors de la tenue de la conférence BioMarine 2017 du 1er au 3 octobre à Rimouski, le Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM) et la société suisse LAGOSTA ont signé, en présence du Prince Albert II de Monaco et du Premier Ministre du Québec, Philippe Couillard, une nouvelle entente de recherche et de développement.

Publicité 

Le projet soutenu, se basant sur des coproduits issus de la culture de langoustes, consiste à réaliser à l’échelle du laboratoire des travaux de développement pouvant un jour potentiellement déboucher sur des produits à forte valeur ajoutée.  « Nous explorons cette phase d’investigation de valorisation de nos coproduits avec un partenaire de premier choix qui a su nous convaincre grâce à son expérience et savoir-faire dans les domaines que nous ciblons », a exprimé le président de LAGOSTA, Christophe Maier.

« Les premiers contacts entre LAGOSTA et le CRBM ont été initiés au cours de la conférence BioMarine d’octobre 2015 à Wilmington, en Caroline du Nord. Depuis ce temps, les échanges avec LAGOSTA se sont accélérés et se sont concrétisés par des travaux de recherche appliquée en biotechnologies marines » d’expliquer le directeur général du CRBM, Guy Viel.

LAGOSTA est une société suisse innovante en aquaculture qui a pour but l’élevage et la commercialisation des langoustes vivantes de l’espèce méditerranéenne, Palinurus elephas. Le site de recherche ainsi que la production sont situés à Monaco. La société a également mis en place un programme de valorisation de ses coproduits et opère en partenariat avec des fondations sur des aspects de conservation et de repeuplement.

Le CRBM est un acteur clé du développement des biotechnologies marines. Il est soutenu financièrement par Développement Économique Canada (DEC), par le Ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) et par le Ministère des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ).

 

Source : Adeline Mantyk, Journal L’Avantage