Par Julie Boyer,
de la Direction régionale de la Gaspésie

En 2004, à Rimouski, le Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM) lançait ses activités en vue de soutenir la croissance de la filière de la biotechnologie marine. Le 18 septembre dernier, bon nombre des personnes qui ont fait du CRBM le centre reconnu qu’il est devenu aujourd’hui ont souligné ensemble son 10e anniversaire.

L’équipe du CRBM, qui regroupe une quarantaine de personnes, a à son actif la réalisation d’ambitieux projets de valorisation de coproduits, d’algues et de microorganismes marins pour le compte de différents clients industriels et partenaires des secteurs privé et public. Parmi ses réalisations, mentionnons la collaboration à la mise au point d’un ingrédient actif destiné à stimuler l’équilibre du système immunitaire intestinal. Ce produit, fabriqué au Québec, est composé d’une combinaison de peptides naturels tirés de protéines de source marine. Le Centre a aussi participé aux travaux appuyant le développement d’un produit à base de collagène natif marin tel qu’on le trouve dans la peau des poissons d’eaux froides. Cet extrait est actuellement utilisé par l’industrie cosmétique.

Le développement analytique au CRBM

La capacité analytique du CRBM est considérée comme l’une des forces de l’organisme. Les laboratoires de chimie analytique du Centre comptent parmi les mieux équipés au Québec pour la caractérisation et l’analyse des propriétés des molécules bioactives entre autres extraites de différentes biomasses.

Au cours des dernières années, le Centre de recherche sur les biotechnologies marines s’est donné une capacité considérable pour faire diverses analyses en appui aux travaux de recherche et développement et au contrôle de la qualité. Les paramètres visés concernant des contaminants comme les métaux toxiques, les pesticides et les cyanotoxines, des composés d’intérêt comme les acides gras, les acides aminés, les phospholipides, le mannitol, le sorbitol et divers sucres, des pigments spécifiques comme l’astaxanthine libre et estérifiée, les bétaïnes ou encore des polysaccharides comme les fucoïdanes et les alginates ainsi que divers microorganismes. En outre, puisque le CRBM est titulaire d’une licence d’établissement délivrée par Santé Canada et maintenue depuis 2005, la certification des produits de santé naturels mis au point par le Centre et ses clients s’en trouve facilitée.

Soulignons que le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation est un fier partenaire du CRBM depuis les débuts de l’organisme. Pour plus d’information sur les activités ou pour joindre l’équipe du CRBM, il suffit de consulter le site Web www.crbm-mbrc.com

Source : Pêche Impact – Décembre 2014 – Janvier 2015 – MAPAQ