Le conservateur et ministre fédérale de l’Industrie, Lawrence Cannon, s’engage à assurer l’avenir du Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM).

M. Cannon a fait cette déclaration, vendredi matin, lors de son passage à Rimouski pour soutenir le candidat local du parti, Gaston Noël. L’avenir du centre de recherches rimouskois était devenu incertain après la décision du ministre responsable de Développement économique Canada de cesser de verser un financement récurrent aux organismes de développement économique.

Le financement des organismes de recherche comme le CRBM sera dorénavant assuré par le ministère de l’Industrie et du Commerce.

C’est un transfert de responsabilité et non un recul de la position conservatrice sur la question, soutient Jean-Pierre Blackburn. « Au niveau des organismes de recherche qui faisaient affaire avec notre ministère, on reconnaît qu’il y a là une difficulté qu’on doit tenter de régler », explique le ministre.

Jean-Pierre Blackburn avait été vivement critiqué par certains maires, dont ceux de Québec et de Rimouski, pour cette décision. Lawrence Cannon garantit maintenant qu’une solution a été trouvée: « Le financement des centres de recherche, ça appartient à Industrie. Alors oui, vous avez notre parole là-dessus. »

M. Cannon a toutefois tenu à défendre la position du ministre Blackburn et à expliquer pourquoi ce type d’aide a seulement été aboli au Québec. Il s’agit, selon M. Cannon, d’un exemple de fédéralisme flexible: « Il a fait une tournée, il a consulté le milieu et il a développé, il a adapté ses programmes à cette nouvelle réalité. »

M. Cannon, qui n’a pas laissé la parole au candidat conservateur de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, a profité de son allocution au Bas-Saint-Laurent pour rappeler le rôle de son gouvernement dans la réfection des quais des Escoumins et de Trois-Pistoles ainsi que dans la réfection du Colisée de Rimouski.

Source : (Radio-Canada)