Le nouveau gouvernement du Canada investit 180 975 $ dans le développement d’entreprises en technologies de la mer

 

Le ministre du Travail et ministre de Développement économique Canada, l’honorable Jean-Pierre Blackburn, a annoncé aujourd’hui l’octroi d’une contribution non remboursable de 180 975 $ à l’Incubateur d’entreprises en technologies de la mer à Rimouski. Cette contribution permettra d’offrir, à Rimouski, des services de démarrage et d’accompagnement à de nouvelles entreprises exerçant des activités associées aux sciences et aux technologies de la mer.

« Cette initiative structurante, issue d’un partenariat du milieu, s’inscrit dans la continuité des efforts déployés depuis quelques années dans le Bas-Saint-Laurent en vue de diversifier le tissu économique régional et de mettre à profit l’innovation pour procurer aux ressources de la mer une valeur ajoutée. Le secteur maritime joue un grand rôle dans le développement de la région de Rimouski, tout particulièrement en ce qui a trait à la recherche et à la formation. En soutenant aujourd’hui l’établissement d’un incubateur, le nouveau gouvernement du Canada réitère son appui à la volonté du Bas-Saint-Laurent d’occuper une place de premier plan dans la filière maritime pancanadienne », a souligné monsieur Blackburn.

L’enveloppe accordée à l’Incubateur d’entreprises en technologies de la mer à Rimouski est en lien avec la volonté du nouveau gouvernement du Canada de favoriser l’émergence d’initiatives qui s’inspirent des besoins particuliers des régions du Québec. Elle découle d’une analyse des enjeux, de l’établissement d’un ordre de priorités, d’une mobilisation des partenaires interpellés et d’un plan d’action comprenant divers instruments d’intervention.

De son côté, le président de l’Incubateur d’entreprises en technologies de la mer à Rimouski, monsieur Marc-André Saint-Amand, s’est dit très heureux de recevoir l’aide de Développement économique Canada. « Cette contribution financière significative nous donne l’occasion de mettre sur pied un nouvel outil qui favorisera l’accompagnement d’entreprises en démarrage dans le créneau d’excellence que nous avons su développer, soit les sciences de la mer », a-t-il déclaré.

Entre autres retombées, l’incubateur favorisera le maillage entre les institutions de recherche, telles que le Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM) ou Innovation maritime, les maisons de haut savoir et les entreprises incubées. Il sera ainsi appelé à devenir un acteur essentiel de l’innovation technologique, à la jonction entre la recherche appliquée et la commercialisation.

De plus, en facilitant la création et le développement d’entreprises en technologies de la mer, l’incubateur aura une importante incidence sur l’essor de la filière maritime du Bas-Saint-Laurent. C’est ainsi qu’au cours des deux prochaines années, quatre entreprises seront créées et, sur un horizon de cinq ans, 15 entreprises pourraient voir le jour et procurer du travail à 75 personnes.

« Ce nouvel atout collectif, alliant valorisation de l’innovation et transmission des connaissances, contribuera à dynamiser l’esprit d’entreprise dans le secteur maritime de la région de Rimouski », de conclure le ministre Blackburn.

Source : (Développement économique Canada)